Pourquoi U4U ?

Liste 2

Le premier défi est d’être un interlocuteur présent pour l’administration et de faire face aux attaques qui peuvent venir du Conseil et des États Membres.

Dans le contexte d'une crise sanitaire qui affaiblit la construction européenne et accroît les discriminations, soulignons l’importance d’un programme syndical fort qui affirme son soutien au projet européen et défend la fonction publique: oui, le personnel se soucie de l’Europe et de la qualité de la fonction publique dont l’Europe et ses citoyens ont besoin.


U4U est le choix utile, et ce pour plusieurs raisons.

1. U4U lie son action syndicale à l’avenir du projet européen : grâce aux réflexions conduites au sein de la revue GRASPE, aux formations et séminaires sur les questions d’intérêt européen, et à l’élaboration documentée de propositions utiles au personnel, mais aussi à l’institution, l’un ne pouvant aller sans l’autre. Notre raison d’être est l’Europe.

2. U4U lutte pour l’unité du personnel, pour créer des solidarités entre toutes ses catégories, ses métiers, toutes générations confondues. U4U agit avec des propositions concrètes pour combattre les situations précaires, les disparités et les discriminations. Elle agit aussi en demandant plus d’inclusion et d’égalité, dans tous les domaines de la fonction publique. Chacun(e) est pris(e) en compte, la division affaiblit, tandis que l’unité nous rend plus fort

3. U4U œuvre pour la mise en place d’une gestion active et participative des carrières du personnel. Elle devrait permettre de gérer autrement les parcours professionnels, dès l’entrée en service et jusqu’à la fin de la carrière, y compris par la formation et les échanges avec d’autres administrations. Dès l’entrée en service, il faut promouvoir et faciliter une culture européenne commune, inclusive et respectueuse des diversités. Les carrières doivent être attractives et rester motivantes. L’administration doit savoir où sont les compétences et comment en tirer parti pour l’efficacité de ses missions. Par ailleurs, elle doit parfois résister à la tentation de faire plus avec moins car la première victime en est d’abord le personnel, mais pas seulement. La réalisation des missions de l’institution peut s’en trouver affaiblie en conséquence. La première dimension du bien-être au travail est la qualité de notre travail et sa reconnaissance. Ceci passe aussi par le respect de chacun de nos métiers.

4. U4U ne limite pas son action à la seule défense des conditions de rémunération, de promotion ou de retraite. U4U s’était opposé à l’ouverture du statut lors de la réforme de 2014, et s’y oppose encore aujourd’hui. Ces réformes ont été néfastes à plus d’un titre. C’est pourquoi aujourd’hui U4U combat la proposition de modifier notre fond de retraite en un fond de retraite réel. Si cette idée se concrétisait, cela entraînerait une réforme supplémentaire d’un régime toujours solide et sain, dans l’objectif d’encore limiter les droits du personnel à une retraite décente. En outre, cela conduirait à l’ouverture du statut. Nous avons appris des deux révisions statutaires de 2004 et 2014 que l’ouverture du statut sur un chapitre a conduit, chaque fois, à des réformes défavorables sur d’autres aspects des conditions de travail du personnel. Dans le contexte actuel, l’ouverture du statut est un piège et doit être évité

5. U4U a, dès sa création, mené une action continue, accompagnée de propositions en faveur de l’encadrement pédagogique proposé à nos enfants dans les crèches, les garderies et les écoles européennes. Pour notre syndicat, l’ensemble du projet éducatif européen constitue un service utile au personnel. Il contribue à l’attractivité de la fonction publique européenne, et promeut un vivre ensemble enrichissant qui conforte l’appartenance citoyenne des jeunes européens et de leurs familles. Savoir ses enfants dans un projet d’excellence est facteur de sérénité pour le personnel et d’enrichissement pour la société future. C’est pourquoi U4U défend une offre pédagogique de qualité pour tous qui bénéficie de moyens suffisants à sa mise en œuvre. U4U alerte sur les risques de diminution de l’offre pédagogique en période de pandémie.

6. U4U réclame une amélioration de la représentation du personnel et une reprise forte du dialogue social. U4U propose une reconnaissance des organisations syndicales comme partenaires d’un dialogue social effectif. Il demande aussi les moyens adéquats pour leur permettre de fonctionner. Les thèmes du dialogue social doivent être élargis et ce dialogue rendu possible à tous les niveaux de l’institution, dans toutes les DGs et services, au plus proche des collègues. Il ne peut se limiter aux seules consultations « top down » de l’administration avec le Comité du personnel et les syndicats ou aux « enquêtes-éclairs » des RH. Un dialogue social vivant et riche est le reflet d’une société administrée selon des valeurs de respect mutuel et de partenariat. Par ailleurs, ceci est conforme à ce que recommandent la Charte des droits fondamentaux et le socle européen des droits sociaux.

7. U4U agit toujours dans un esprit constructif et en toute transparence. Le personnel est tenu informé de nos textes, de nos propositions et de nos résultats par notre journal mensuel, « Le Lien », et par notre site web, le plus complet des sites web. Nos conférences permettent à l’ensemble du personnel de venir et de débattre du contenu de nos propositions. U4U est le seul syndicat aussi actif et aussi participatif tout au long de l’année.

​La liste proposée par U4U est porteuse de cette démarche syndicale forte, cohérente et solidaire.


Si vous partagez cette approche, VOTEZ U4U !